Actualité AFDEL

Blocage de la publicité sur internet : l’AFDEL rappelle son attachement à la neutralité d’Internet

Publié le January 8, 2013

Les éditeurs de logiciels et solutions internet s’inquiètent de l’atteinte que porterait à la neutralité d’Internet le blocage de la publicité décidé par un fournisseur d’accès Internet jeudi dernier et interrompu depuis hier. Soucieuse du respect du principe de la neutralité d’Internet, l’AFDEL craint qu'une telle initiative ne conduise à une remise en cause inédite et imposée du modèle économique de l’internet, qui fait souvent reposer le financement des activités des éditeurs de contenus et services Internet sur la publicité.

Cette démarche, si elle se renouvelait, conduirait à remettre en cause les modèles d’affaires des nombreuses sociétés de toutes tailles qui développent une activité de contenus ou de services Internet. Si cette initiative visait une remise en cause globale d’un internet ouvert et gratuit, comme l'ont évoqué les commentateurs, elle constituerait alors également un préalable très dommageable à la préservation d’Internet comme espace d’innovation économique et sociale. Les éditeurs de services de Cloud computing ou en mode Saas expriment leur attachement à la neutralité d’Internet et souhaitent que leurs modèles et activités soient respectés.

L’AFDEL rappelle notamment que les utilisateurs finaux achètent aux FAI l’accès aux services et contenus fournis par les éditeurs, qui se financent alors par la publicité ou  l’abonnement notamment. Les éditeurs consentent de surcroît des investissements importants en infrastructures pour l’hébergement et la diffusion de leurs propres contenus et services (réseaux, datacenters, CDN).

L’AFDEL souhaite donc que le régulateur s’assure que la maîtrise des infrastructures ne conduise pas à filtrer abusivement des contenus et à proposer en définitive aux citoyens internautes une vision et une utilisation altérées d’Internet.

Enfin, l’Association Française des Editeurs de Logiciels et Solution Internet rappelle la nécessité, dans le cadre des rapprochements institutionnels en cours,  d'autorités de régulation compétentes sur l’ensemble des problématiques du numérique et garante de la neutralité d’Internet.